Billets d’humeur

Les brèves de la mouette rieuse

Ce que la Vie m’a donné d’apprendre pour essayer de vivre bien se résume par chercher à me préserver de quatre risques : l’inadaptation (les dinosaures n’ont pas su !), l’incompréhension, la démobilisation et l’obsolescence (même si le trop vieux me pose un dilemme). Ces quatre clés me donnent un filtre avec lequel j’attache ma charrette à mon étoile. Vivre c’est en mouvement, plus facile pour garder son équilibre, non ? Les temps modernes nous faisaient marcher sur une terre ferme à suivre ou pas le mouvement rassurant, mais la modernité nous fait flotter sur un monde liquide où chacun doit choisir son cap et s’ajuster au gré des courants mais sans ancrage inquiétant. Je vous propose ces billets d’humeur recueillis sur le filtre, en pensant qu’ils peuvent aider à se préparer pour le monde qui vient, si ce que l’on entend, c’est déjà lui qui respire…

L’emballement de l’Absurdité
Posté le 3 décembre 2020
A l’explication de la mécanique de propagation exponentielle du virus, graphique et dessin efficaces à l’appui, je me suis surpris de pouvoir y transposer celle, non moins dramatique à mon sens, de l’absurdité générale dont tout le monde s’indigne et (...)
Et si les Amish nous donnaient quand même une leçon ?
Posté le 20 octobre 2020
Quand d’autres en sont encore à chercher à comprendre ce qu’il pourrait bien advenir d’eux puisque ça a toujours marché comme ça, certains s’attachent à assurer la répétabilité de leur offre client parce qu’ils se sont bien aperçus, eux, que (...)
Pandémie : la Révélation !
Posté le 31 août 2020
Dans le florilège des explications et des commentaires, des expertises et des projections, des avertissements et des jugements, des constats et des abattements, des veuleries et des négligences, des misères et des dévouements, des admirables et des niaiseries, difficile de (...)
Des doux leurres d’où leurs douleurs
Posté le 19 août 2020
Les conditions dans lesquelles nous évoluons aujourd’hui changent en moins de temps qu’il ne nous faut pour nous de créer des repères ou des habitudes voire des routines. C’est aussi inconfortable que de marcher sur un sol visqueux juste assez (...)
Le Pire dans l’à Peu près d’Après…
Posté le 28 juillet 2020
Ils ont donc ouvert les cages par petits bouts, comme pour tâter le terrain et observer les effets progressivement pour se réserver le droit de refermer au cas où. On ne comprend pas toujours bien tout, sauf à savoir que (...)