Billets d'Humeur

Les brèves (pas tant que ça !) de la mouette rieuse

Et si c’était Vrai ?

Ayant revu récemment le film de l’arche de Noé, les espèces se réunirent en secret pour convenir de la meilleure attitude à adopter devant le comportement méprisant et irrespectueux de l’espèce humaine vis-à-vis de la planète. Il fut décidé de désigner quelques-unes d’entre elles parmi les plus touchées par ses méfaits et demander audience à Dieu pour qu’il intervienne.

C’est ainsi qu’une Cour des Miracles composée d’éléphants aux ivoires défoncées, de goélands emmaillotés de couches pétrolées, de thons rouges hérissés de pailles à soda dans les ouïes, de coraux asséchés de transfusions plastifiées, de dauphins saucissonnés de filets résillés, de forêts amputées aux poumons atrophiés asphyxiés, de glaciers décharnés et momifiés comme des lépreux et des ours blancs amaigris fondus en pleurs sur le sort funeste de leur calotte déglacée, se trouvèrent, sur le parvis de la Hauteur d’Ame, reçus par Dieu, préalablement alerté par les feux gigantesques et les sinistres anormaux aperçus sur la Planète bleue manifestement grippée.
– C’est à n’y rien comprendre, Dieu, vous l’aviez dessiné à votre image, nous aviez-vous dit. Mais c’est un monstre ! s’exclamèrent les espèces en colère.
Un peu vexé, Dieu répondit :
– C’est vrai qu’il est sans gêne et mérite bien une leçon, sinon il va tout foutre en l’air, compatit-il.
Il eut envie, de suite dans son agacement, de siphonner tous les puits de pétrole, de véroler internet et de lui couper les Bourses, mais demanda à Jésus de redescendre prêcher d’abord en espérant que cela suffise pour commencer. Celui-ci lui répondit sèchement :
– On ne va pas s’emmerder avec quelqu’un qui ne le mérite pas ! Tu as vu ce qu’il a fait de mes premiers sermons et de mon chemin de croix ! Non, on lui sème le Covid et on reprend l’idée de l’Homme dans la création après, à partir d’une feuille vierge, en ayant corrigé drastiquement le tir.

C’était en 2020 !
Des murmures, entendus depuis, dans les conversations de comptoirs des autres espèces, on comprend que la dose n’était pas assez forte par peur des effets collatéraux mais, qu’en gardant l’idée, elles ont maintenant envie de faire le travail elles-mêmes, puisqu’elles savent comment s’y prendre.
A ce qu’on lit sur Facemec, leur Facebouc à elles !

Gérard Leidinger

Auteur de la Déconomocratie

Posté le 27 octobre 2021
Nos Métiers
Cibler Construire Contrôler Corriger
Commentaires

    Email :

    Les autres billets
    Char à voile : du vent pour faire quoi ?
    Posté le 7 septembre 2022
    On peut aisément pardonner à l’enfant d’avoir peur de l’obscurité. La vraie tragédie, c’est lorsque les hommes ont peur de (...)
    Grande bascule ou turpide Culbute ?
    Posté le 26 août 2022
    Quand j’entends l‘annonce de la grande bascule alors que j’ai subi le premier choc pétrolier en 1974, je me dis (...)
    le Grand Repli Ecologique
    Posté le 20 juillet 2022
    C’est la mort de soif du dernier lion qui a enfin décidé l’ONU à décréter le Grand Repli Ecologique. Les (...)
    Manque de Densité d’Indignation ou peur du Procès pour crime contre la Consommation ?
    Posté le 2 juin 2022
    Mes derniers commentaires aux articles de sensibilisation à la transition écologique, m’ont valu quelques regards noirs et d’autres remarques cinglantes, (...)
    Être vivants et le savoir (ou le vouloir?)
    Posté le 19 mai 2022
    A tirer sur tout ce qui bouge à faire perdurer un peu encore le monde d’avant la sentence rédemptrice de (...)