Billets d'Humeur

Les brèves (pas tant que ça !) de la mouette rieuse

L’Utopie de la Liberté torpillée

A nous voir nous déchirer comme ça autour de problèmes pour des solutions censées reposer sur les mêmes valeurs, on peut se demander où le bât blesse ? Tenter de faire la part des choses, naïvement je l’affirme et du fond de ma cuisine de citoyen abreuvé au lait de l’Information de Monsieur Toulemonde, est l’objet de cette brève agacée, à comprendre comme un appel à assistance à cerveau en interruption momentanée de compréhension. C’est quoi le blême qui justifie les hostilités ?

Le sens est-il consensuel ?
Si nous avons les mêmes valeurs, peut-être est-il utile de rappeler que la liberté, c’est le fait d’avoir le choix sans devoir rendre compte à personne. Mais parfois, votre conjoint a besoin de comprendre ou l’autre pour vous suivre. Dans tous les cas votre choix est contrarié dès lors qu’il entrave quelqu’un et votre liberté s’y heurte.
La liberté, c’est le fait d’avoir le choix entre plusieurs solutions comme celui de s’en détourner si aucune ne semble convenir. Mais parfois, le choix est embarrassé d’aucune alternative. Selon la situation, choisir d’attendre d’en produire une ou saisir ce qui est disponible, ne peut justifier d’une atteinte à la liberté. Les circonstances et le temps ne sont pas des composantes du choix, mais des facteurs imposés par la Vie.
La liberté, c’est le fait de pouvoir choisir les critères avec lesquels on s’appuie pour faire un choix sans devoir en rendre compte à personne. Mais parfois, votre conjoint a besoin de comprendre ou l’autre pour vous suivre. Dans tous les cas votre choix est contrarié dès lors que le critère avec lequel vous faites votre choix diffère de celui des autres et votre liberté s’y heurte si vous voulez vivre avec eux et réciproquement.
La liberté, c’est le fait d’avoir le choix entre plusieurs critères pour choisir la solution comme de suspendre le processus si aucun ne semble convenir. Mais parfois, le critère est embarrassé d’aucune alternative. Selon la situation, choisir de prendre le temps d’en convenir d’un ou saisir celui qui est disponible, ne peut justifier d’une atteinte à la liberté. Les données et les intensités ne sont pas des composantes du choix, mais des facteurs indépendants de votre liberté qui ne peut que les considérer pour s’y adapter.
Pour que la liberté soit le fait d’avoir le choix sans devoir en rendre compte à personne, c’est que les critères avec lesquels on le fait sont communs à tous les autres qui disposent de la même possibilité, raisonnablement, au risque de contrarier les leurs ou de s’y heurter dans une cacophonie ingérable.
Pour que les critères avec lesquels on fait ses choix soient communs à tous, il ne peut y avoir que le choix embarrassé que le critère de l’intérêt collectif contrarie celui de l’intérêt personnel et que les critères communs aient le même poids ou les mêmes préséances au risque nécessairement, de se contrarier.

Ne pas faire ce choix ou le contester, c’est se priver de sa liberté de vivre libre en communauté.

L’enjeu est-il consensuel ?
La Covid 19 est-elle donc un problème ou une mascarade ? Les Hindous et les Martiniquais semblent ne pas se poser la question. Alors ?

Quelles sont les solutions alternatives dans la lutte contre la pandémie ?
– Ne rien faire et laisser l’immunité s’installer naturellement avec les conséquences connues dans l’intervalle (saturation des hôpitaux et mortalité),
– Exiger les gestes barrières et le port du masque avec les limites de faisabilité et de rigueur d’application qui réduisent leur efficacité selon les configurations,
– Confiner le pays drastiquement jusqu’à l’épuisement espéré du virus faute de victime à trousser,
– Vacciner (aujourd’hui 95% des contaminés ne sont pas vaccinés, et les vaccinés ne font pas de forme grave de la maladie).

Quels sont les critères utilisés pour choisir la solution ?
– Le devoir d’assistance à personnes en danger,
– Le devoir de prévention en cas de risque avéré,
– Une égalité de droits dans l’accès aux soins,
– L’intérêt collectif.

A l’appui de ces critères, la vaccination semble le choix le plus approprié. Compte tenu de l’intérêt collectif, la vaccination devrait être obligatoire.

Quelles sont les alternatives dans la lutte contre la propagation de la contamination ?
– Considérer que les circonstances et les facteurs d’opportunité sont suffisamment aléatoires pour passer au travers et relativiser la probabilité d’être contaminé, et donc laisser courir en clamant ne pas avoir assez confiance dans le vaccin,
– Exiger les gestes barrières et le port du masque avec les limites de faisabilité et de rigueur d’application qui réduisent leur efficacité selon les configurations et s’en accommoder,
– Agir avec les facteurs connus et adapter les situations aux circonstances pour limiter les possibilités et les intensités, en contrôlant les accès aux regroupements favorables (pass)

Quels sont les critères utilisés pour les proposer ? (Les mêmes nécessairement, bien sûr)
– Le devoir d’assistance à personnes en danger,
– Le devoir de prévention en cas de risque avéré,
– Une égalité de droits dans l’accès aux soins,
– Un retour progressif à la vie sociale en s’adaptant, dans l’intérêt collectif, aux risques circonscrits de la pandémie.

De ce point de vue, les vaccinés sans être neutralisés semblent être des vecteurs moins contaminants (10 x moins ?) que les non vaccinés et potentiellement à risque circonscrits, donc, le pass semble le choix le plus approprié, à défaut de vaccination obligatoire, pour réguler les risques des regroupements et limiter les entraves sur les autres.

L’essentiel est-il consensuel ?
Que ceux qui savent (vraiment) posent les données avec les bons mots et les valeurs justes que je formule ici avec ce que j’en ai compris depuis ma cuisine : le débat gagnera en lisibilité. De même, que ceux qui sont donc d’un avis contraire (et qui savent vraiment), posent le problème démontré des données avec la même logique et formulent leur proposition de réponse alternative au problème, dans le même esprit (l’intérêt collectif). Mais le fait d’évoquer que le vaccin est dangereux (presque pire que le mal ?), mutant et autres procès n’est pas une alternative, puisque nous n’avons pas d’autre remède (ces circonstances qu’imposent la Vie). La discrimination (l’atteinte à la liberté) collée au pass est pareillement un procès mais pas une alternative à la circonscription de la contamination, donc ne nourrit pas la mécanique du choix mais ne vient que la polluer, puisque les circonstances et le temps ne sont pas des composantes du choix, mais des facteurs imposés par la Vie. Si nous ne nous imposons pas la rigueur d’une méthode, aucune chance d’aboutir à la communauté d’intérêt : qui n’accepte pas de rouler à droite ?
Les anti, je vous invite donc à la solution une, faire comme si de rien n’était, et ne rien faire, puisque pas assez crédible pour être une peste ou le choléra ou trop présomptueux que ça n’arrive qu’aux autres ? Moi je suis vacciné et j’arbore mon état, au risque avéré de m’exposer à votre contact. Alors comment fait-on pour « cohabiter » ? Vous roulez à gauche et moi à droite en s’évitant parce que peu de chance de se bousculer : quatrième vague quand tu nous tiens !
Désolé, Jean-Jacques, tu nous avais pourtant expressément interpellés en 17, de chercher à nous épargner, si possible longtemps, à devoir choisir un camp.
On n’a rien appris ! C’est cela qui est le plus désespérant.

Donc, c’est quoi l’intérêt collectif ?
Chers Politiques, n’est-il pas possible, une fois, de nous montrer l’exemple en convenant, unanimement et de tous bords, du choix qui y répond et de la conduite à tenir ? Vous y gagneriez tous en crédit. Mais, c’est vrai, choisir c’est renoncer ! Et pour des enfants gâtés, c’est inconcevable. Et puisque vous y êtes sur la Covid 19, empressez-vous sur le Climat !

Gérard Leidinger

Auteur de la Déconomocratie

Posté le 11 août 2021
Nos Métiers
Cibler Construire Contrôler Corriger
Commentaires

    Email :

    Les autres billets
    Le Mur des Lapimentations
    Posté le 1 septembre 2021
    Construit de bric et de broc en moellons et briques éclatés dans les réseaux sociaux, cimentés de venins controversés d’inepties (...)
    L’Utopie de la Liberté torpillée
    Posté le 11 août 2021
    A nous voir nous déchirer comme ça autour de problèmes pour des solutions censées reposer sur les mêmes valeurs, on (...)
    Les dix Fondements de nos Désillusions
    Posté le 25 juillet 2021
    Dans l’utopie du toujours plus et du beaucoup mieux, chacun fait ce qu’il peut pour en tirer le maximum à (...)
    La Leçon de Management politique…
    Posté le 24 juin 2021
    Dans l’Entreprise, bien avant que deux tiers des salariés ne croient plus ni dans ce qu’ils font, ni dans le (...)
    Est-ce que je peux avoir une augmentation ?
    Posté le 10 mai 2021
    - Maman, maman, j’ai trouvé du travail ! s’égosille le fils qui vient de trouver un emploi après des mois (...)