Billets d'Humeur

Les brèves (pas tant que ça !) de la mouette rieuse

Mais c’est qui le dindon de la farce ?

Dans l’un de ses derniers posts, Jacques Attali donnait un éclairage aussi alarmant que pertinent sur les trois criminels institutionnels qui saccagent le monde avec mépris et obsession depuis la nuit des temps. En les identifiant clairement comme étant le clergé, les généraux et les marchands, il contribue à la compréhension lisible par chacun de leurs agissements nuisibles parce que destructeurs, vains parce que réducteurs et suicidaires parce qu’indéfiniment sans vainqueur. Si telle est la farce de l’Humanité, après tant de siècles d’agitations, faut-il leur jeter la pierre ou s’en prendre à la bêtise de leurs disciples ?


Le bon mot : dépasser les trois formes de pouvoir !
Compte tenu que, depuis, aucun n’en est sorti vainqueur et malgré la récurrence de leurs coquetteries, force est de leur faire remarquer que leurs croisades respectives n’ont pas d’issue ou si brièvement qu’ils n’ont pas le temps de proliférer. Le temps, ici, est à considérer au niveau de l’histoire du monde, pas d’une vie, puisqu’ils s’évertuent toujours à la négliger avec dédain.
D’autres avaient affirmé, à la lecture de cette même histoire du monde et des traces laissées, que le pouvoir s’appuyait sur la force, sans doute celle des généraux, sur la connaissance, probablement celle du clergé qui apportait une réponse pour l’après ou sur le charisme, reste alors celui des marchands pour la confiance qu’ils mettent dans la valeur de leurs transactions. Mais c’est un peu flatteur pour ces derniers.

Avec cette association, je crois que le vœux de Monsieur Attali peut être réalisé quand il propose de « dépasser les trois formes de pouvoir ». Ce dépassement nous est de surcroit indispensable pour conduire notre transition écologique :
– Dites donc aux Généraux qu’une fois qu’ils auront montré qu’ils sont les plus forts, il faudra qu’ils se tuent eux-mêmes, puisque plus personne à battre !
– Dites donc au Clergé qu’une fois morts, ils le seront définitivement eux aussi, parce que la loi de la génétique du vivant n’a pas prévu ni laissé de traces de renaissance propre ni d’éternité !
– Dites aux Marchands que la seule valeur qui vaille est celle qui nourrit le Vivant et pas celle qui amasse en le détruisant, et eux avec !
Alors on pourra espérer dépasser le besoin de pouvoir. Mais, au fait, en « espérant », que fait-on concrètement ?

Le pompon : assoir les valeurs universelles !
Et Monsieur Attali persiste sur l’espérance puisqu’il suggère d’assoir les valeurs universelles pour remplacer les pouvoirs. Il les cite en évoquant la liberté, les droits de l’homme, la démocratie, la justice sociale, la dignité, la créativité, la raison, l’empathie, l’altruisme, la coopération. Sauf son respect, j’y bois et j’y mange, mais je ne sais pas me raccrocher à celles qui le sont prétendument aussi en me référant à celles de Schwartz. Alors, si c’est déjà un problème en soi que de prendre appui sur quelque chose qui n’est pas repéré, que peut-il en être pour s’engager. Et pareillement, que fait-on de concret quand on parle de liberté alors qu’on ne sait pas s’arrêter là où commence celle de l’autre ? De justice sociale quand ce qui l’est, dépend de celui qui la dicte ou pire, de celui qui la revendique ?
La Nature vit paisiblement sans aucune de ces valeurs dictées, juste en s’appuyant sur le respect de la loi génétique de préservation et d’enrichissement du Vivant. Le reste est arbitraire. Pour être clair la Loi génétique dit « ne fait pas aux autres ce que tu ne veux pas que l’on te fasse ». On l’a apprise à nos dépens dès l’enfance. Que faut-il de plus, Monsieur Attali pour assoir les « valeurs » que je vous propose de ramener aux lois génétiques ?
Alors « on » aura appris. Alors Sapiens ne s’exposera plus à tant d’inconsistance.

Et prier la nature de faire une fois encore ses offices « génétiques »
Car, à n’en pas douter, la Nature est bien faite parce qu’elle a toujours su se préserver. La preuve est son Histoire et les très nombreuses situations apocalyptiques qu’elle a vécu depuis des millénaires et toutes celles que nous ignorons faute de traces.

Mais il est une chose que nous avons fait perdurer malgré les leçons prises, apprises et méprises, corrigées, ingérées et toujours pas digérées, c’est la permanence de notre crétinerie. En effet, que feraient donc le Clergé, les Généraux et les Marchands sans notre bêtise à nous en remettre à eux en disciples soumis et couards ? S’ils peuvent agir impunément, c’est avec notre consentement, voire même notre aspiration, trop étroits, soi-même, pour avoir une ambition, trop pleutres pour avoir du courage sans la foule, trop inconsistants pour avoir si peu de respect de soi, jusqu’à mépriser sa propre vie.
Aucun lion ne violente une femelle !

Alors, Monsieur Attali, en vous remerciant d’avoir formulé si clairement cette culpabilité du monde qui va mal, permettez-moi de vous suggérer de compléter vos propos et de :
– Dire aux disciples des Généraux qu’une fois qu’ils auront démontré leur puissance, il leur faudra trouver une autre motivation parce toujours insatisfaits, mais surtout condamnés !
– Dites aux disciples du Clergé que morts, ils le seront définitivement, en ayant gâché leur seule vie à demander aux autres de croire à ce qu’ils n’auront pas su leur montrer !
– Dites aux disciples des Marchands que la seule valeur qui vaille est celle qui contribue à enrichir le Vivant et pas une espèce au détriment des autres et de l’équilibre qui les préserve !

Mais, rajoutez leurs ma profonde inquiétude de ne pas voir à l’horizon, poindre la moindre espérance de sursaut de l’espèce dans les termes « moraux » que sont les vôtres. Mais que fait-on quand on espère ? Alors que la simple génétique devrait y suffire sans nos élucubrations mentales avec lesquelles nous justifions abusivement de notre domination sur la création, rien ne nous y conduit, tout nous en détourne ! L’IA est un excellent exemple de ces leurres : « derrière, probablement la raison », ricanent encore les Marchands ! Quelle farce !
Liberté est illusion, égalité est mensonge et fraternité est sélection, déjà chez nous qui les prêchons, alors que dire pour le Monde ! Universelles ?

La Nature et sa Loi génétique fera ce qu’il est utile pour elle, dans tous les cas.
« Je te survivrai », fredonne la chanson de la Vie à Sapiens ….

Gérard Leidinger
Auteur de Clitoyens, prenons en main notre Vivre Bien

Posté le 16 novembre 2023
Nos Métiers
Cibler Construire Contrôler Corriger
Commentaires

    Email :

    Les autres billets
    E. Macron menace d’annuler les J.O. de 2024 !
    Posté le 9 juin 2024
    Prenant conscience du pouvoir de nuisance qu’un événement aussi fédérateur que celui des Jeux Olympiques pouvait leur donner, les syndicats (...)
    De l’Extinction des Insectes à celle de la Pensée…
    Posté le 27 mai 2024
    Il n’est de jours, qu’un chercheur spécialisé ne nous rapporte le constat brutal d’une extinction en cours d’un segment du (...)
    La jouissance de la Liberté mal Bornée ?
    Posté le 6 mai 2024
    Gravée dans le sang et la douleur de chaque pavé, la Liberté nourrit tous les combats et toutes les illusions. (...)
    choisir son futur, une vraie prise de Terre
    Posté le 21 avril 2024
    Dans son livre à succès "et si c'était vrai" dont j’emprunte le titre pour articuler mon post, Marc Lévy nous (...)
    Les Dépités Européens vont élire leurs Députés
    Posté le 11 avril 2024
    Le mirage européen ne semble plus faire rêver personne en dehors des vindicatifs en mal d’ersatz interne qui vocifèrent leur (...)